de fr it

LouisRobriquet

17.3.1761 à Monthey, 2.12.1807 à Monthey, cath., Français, puis de Monthey. Fils de Louis-Marie, tailleur, et de Marie-Mauricette Bernard-Avocat-Rouge. Jeanne-Marie Mariaux. Tailleur. Partisan de la conjuration des Crochets en 1791, dont le but était la libération par la violence du Bas-Valais, R. se réfugia en Savoie après la découverte du complot et fut banni par la Diète à Noël 1791. Revenu à Monthey en 1798, il s'en prit à des notables déjà en place sous l'Ancien Régime et tint des propos anti-religieux. Condamné par le tribunal cantonal à la réclusion perpétuelle, R. fit appel au Tribunal suprême de la République helvétique qui cassa la sentence et renvoya R. devant la cour du canton du Léman, qui acquitta le prévenu. Le Directoire, par arrêtés du 26 avril 1799, destitua le tribunal de Monthey, le tribunal cantonal et l'accusateur public. L'"affaire R." témoigne des relations difficiles entre le pouvoir central et les autorités valaisannes, que le Directoire juge réactionnaires et non respectueuses de la liberté de religion.

Sources et bibliographie

  • P.-A. Putallaz, «La carrière publique de Michel Dufour (1768-1843) jusqu'en 1810», in Ann. val., 1994, 3-160, surtout 40-52
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.3.1761 ✝︎ 2.12.1807