de fr it

Hildebrand deRiedmatten

vers 1530 à Münster, 4.12.1604 à Sion, cath., de Münster. Fils de Peter Gon alias de R., major et banneret de Conches, gouverneur de la vallée d'Aulps, et d'Elsa Am Hof. Petit-fils d'Adrien Ier (->). Etudes à Bâle, Cologne et Paris. Chanoine (1550) et sacristain (1558-1565) du chapitre cathédral de Sion. Elu évêque de Sion et comte du Valais par le chapitre et les dizains en 1565, R. ne fut ordonné prêtre et consacré qu'en 1569 à Aoste, une fois son élection confirmée par Rome. Il visita quelques paroisses en 1570-1571. Dans les affaires ecclésiastiques, il fit preuve de faiblesse face à la Réforme, en essor à Sion et à Loèche. Contre sa volonté, les autorités municipales de Sion purent se permettre, en 1579, de refuser l'entrée de la ville au nonce apostolique Giovanni Francesco Bonomi. Toutes les décisions de la Diète du Valais pour retenir la progression de la nouvelle foi demeurèrent vaines. Comme seigneur temporel, R. renonça par le traité de Thonon (1569) aux gouvernements d'Evian et de la vallée d'Aulps, conquis en 1536, alors que Monthey était définitivement incorporé au Valais. Le prieuré de Port-Valais passa en 1570 à l'évêché de Sion. R. acquit l'ancien prieuré bénédictin de Saint-Pierre-de-Clages en 1580. Son épiscopat fut marqué par des renouvellements d'alliances avec Berne (1589, 1602) et les cantons catholiques (1567, 1578, 1589, 1601) et surtout par l'entrée en vigueur du nouveau coutumier valaisan en 1571.

Sources et bibliographie

  • HS, I/5, 244-246
  • C. Schnyder, Reformation und Demokratie im Wallis (1524-1613), 2002, 239