de fr it

Ludwig vonDiesbach

Portrait à l'huile sur toile, daté 1512, d'un artiste inconnu (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).
Portrait à l'huile sur toile, daté 1512, d'un artiste inconnu (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne).

1452 à Godesberg (Rhin inférieur), 10.2.1527 à Berne, de Berne. Fils de Ludwig, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem et membre du Petit Conseil, et d'Elisabeth von Runs. Frère de Wilhelm (->). 1) Antonia von Ringoltingen, 2) Agatha von Bonstetten. Après avoir été éduqué à Berne dans la maison de son cousin Niklaus (->), D. séjourna en Savoie et à la cour de France, dans l'entourage de Louis XI (1468-1476). Membre du Grand Conseil de Berne (1480), seizenier (1481), bailli à Thoune, Baden, Neuchâtel et gouverneur à Aigle, il dirigea plusieurs missions diplomatiques auprès de la cour de France et de la cour impériale, bien qu'il n'ait pas vraiment fait partie du cercle très restreint des milieux dirigeants bernois. Il fut armé chevalier lors de la campagne d'Italie de l'empereur Maximilien (1496). Après avoir hérité de Diessbach, D. acquit les seigneuries de Landshut et de Spiez, qu'il dut revendre en raison de difficultés économiques (1514, 1516). Il laissa des notes autobiographiques ― rédigées après 1488 et après 1518 ―, qui s'avèrent d'un très grand intérêt pour l'histoire culturelle et comptent parmi les témoignages personnels en langue allemande les plus remarquables de la fin du Moyen Age.

Sources et bibliographie

  • U.M. Zahnd, Die autobiographischen Aufzeichnungen Ludwig von Diesbachs, 1986
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1452 ✝︎ 10.2.1527
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature