de fr it

Johann ConradWinz

18.1.1757 à Stein am Rhein, 26.8.1828 à Schaffhouse, protestant, de Stein am Rhein et, en 1816, de Schaffhouse. Fils de Johann Conrad Winz, bailli de la ville, et de Maria Barbara Olbrecht, de Lohr am Main (principauté de Mayence). 1802 Maria Magdalena von Waldkirch, fille de Beat Wilhelm von Waldkirch et de Maria Magdalena Stokar von Neunforn. Greffier du tribunal jusqu'en 1784, Johann Conrad Winz fut banni dans la colonie hollandaise de Berbice par le Conseil de Zurich, à la suite de son implication dans l'affaire de Stein am Rhein. Devenu gérant de plantations, il se livra au commerce du café et des esclaves (esclavage). Le Conseil autorisa son retour en 1789, mais Winz ne revint à Schaffhouse qu'en 1800, en homme riche. Il siégea au Grand Conseil de Schaffhouse (1805-1814), puis au Petit Conseil (1816-1818).

Sources et bibliographie

  • Pfaff, Robert: «Johann Conrad Winz», in: Schaffhauser Biographien, partie 4, 1981, pp. 379-386 (Schaffhauser Beiträge zur Geschichte, 58).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 18.1.1757 ✝︎ 26.8.1828

Suggestion de citation

Guisolan, Michel: "Winz, Johann Conrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.04.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/021729/2021-04-12/, consulté le 25.01.2022.