de fr it

FranzGaisberg

vers 1465 à Constance, 23.3.1529 à Rorschach. Fils d'Anton et de Verena Hux, fille d'un richissime tisserand saint-gallois. Profès de 1477 à 1482, G. est mentionné comme prêtre en 1488 et devient sous-prieur en 1496. Il travailla de 1498 à 1501 à la cour des fiefs de l'abbaye de Saint-Gall. Nommé abbé en 1504, il s'appliqua au développement des structures de la principauté abbatiale et en améliora l'administration (surtout dans l'Unterrheintal). L'organisation administrative et judiciaire qu'il mit sur pied resta pratiquement inchangée jusqu'à la fin de la principauté. En 1514, sous son mandat, Notker le Bègue fut célébré pour la première fois comme confessor minor, conséquence du processus de béatification engagé par l'évêque Hugues de Constance en 1513. Protecteur des arts et de la culture, G. passa commande de manuscrits et, en 1522, dépensa près de mille florins pour le retable que le maître Christoph Bocksdorfer, de Constance, réalisa pour l'église. Pour ses parents, qui étaient entretenus par le couvent, G. fit bâtir dans l'église abbatiale une chapelle funéraire qui porte son nom. Au traité de Rapperswil en 1525, il réussit à imposer aux paysans mécontents la légitimité de son pouvoir. L'introduction de la Réforme à Saint-Gall en 1529 mit en danger l'existence même de l'abbaye. Pour cette raison, sa mort au château de Rorschach fut gardée secrète jusqu'à l'élection de son successeur par les moines réfugiés à Einsiedeln.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1323-1325
  • P. Robinson, Die Fürstabtei St. Gallen und ihr Territorium 1463-1529, 1995
  • W. Vogler, éd., L'abbaye de Saint-Gall, 2001 (all. 31993)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF