de fr it

PiusReher

Portrait réalisé au XVIIe siècle par un peintre inconnu, huile sur toile (Stiftsbibliothek St. Gallen, Musiksaal).
Portrait réalisé au XVIIe siècle par un peintre inconnu, huile sur toile (Stiftsbibliothek St. Gallen, Musiksaal).

1597 (Simon) à Blönried près de Weingarten (Wurtemberg), 9.12.1654 à Saint-Gall, cath. Fils de Martin et d'Anna Lang. Gymnase à Ingolstadt, entrée à l'abbaye de Saint-Gall en 1613 (profès en 1614), études à Ingolstadt et Dillingen dès 1618, ordination en 1622. R. fut abbé de Saint-Gall de 1630 à sa mort. Son abbatiat fut assombri par la guerre de Trente Ans qui suscita, au sein de la Confédération, de fortes tensions entre catholiques, proches de l'empereur et de l'Espagne, et protestants, partisans des Suédois. R. s'efforça adroitement de demeurer le plus neutre possible et d'empêcher les troupes étrangères de traverser son territoire et de recruter des mercenaires, ce qu'il réussit en partie. R. fit évacuer les archives, ainsi que le trésor de l'abbaye à Schwytz, et envoya une partie des moines au prieuré de Neu Sankt Johann. En 1634, il se joignit au renouvellement de l'alliance des cantons catholiques avec l'Espagne. Il accueillit sur ses terres les pourparlers du Défensional de Wil, auxquels il participa activement (1647). En dépit des circonstances difficiles, R. déploya une intense activité. En 1633, il installa une imprimerie à Neu Sankt Johann. En 1636 et 1637, il racheta une grande partie des chartes du haut Moyen Age qui, perdues à la Réforme, étaient entrées en possession des Schobinger, famille bourgeoise de la ville de Saint-Gall. En 1640, il déplaça l'imprimerie de l'abbaye à Saint-Gall et y fit imprimer, à partir de 1645, les documents des archives pour faciliter leur utilisation. Les différends surgis avec Zurich, Wil, la ville de Saint-Gall et les Appenzellois furent réglés pacifiquement. Il acquit la seigneurie thurgovienne de Wängi en 1642. L'enseignement de la philosophie et de la théologie vint enrichir le programme du gymnase de l'abbaye à Rorschach. R. se soucia également de la fondation et de l'agrandissement des écoles primaires. La construction de l'église du prieuré de Neu Sankt Johann remonte aussi à son abbatiat (1641-1644), même si elle ne fut achevée qu'en 1680.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1333-1334
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF