de fr it

Johann JakobRussinger

Mentionné en 1517 à Pfäfers, 9.3.1549 à Pfäfers, de Rapperswil (SG). Fils de Hans (->). R. fut abbé de Pfäfers (1517-1549) dans une période politiquement et économiquement difficile. Il acheva la construction de l'abbaye commencée par son prédécesseur et signa avec la ville de Zurich un traité secret de combourgeoisie. En 1535, il reçut un ouvrage de médecine écrit par Paracelse. En 1543, il réaménagea la route pour les bains en édifiant un nouveau pont de bois, partiellement suspendu, qui suscita l'admiration. Il eut des sympathies pour la Réforme et entretint des relations étroites avec Zwingli qui lui dédia en 1523 les procès-verbaux de la première dispute de Zurich. Après la mort du réformateur (1531), R. se tourna à nouveau vers le catholicisme, la Réforme menaçant l'existence de la seigneurie abbatiale de Pfäfers. Ce n'est cependant pas lui, mais le bailli Aegidius Tschudi qui ramena le bailliage commun de Sargans à l'ancienne foi.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1018-1020
En bref
Dates biographiques Première mention 1517 ✝︎ 9.3.1549