de fr it

vonAlbertini

Famille attestée à La Punt-Chamues-ch depuis 1478. Bernhard, attesté de 1547 à 1559, était agriculteur et commerçant. Ses descendants profitèrent de la situation de La Punt, au carrefour de l'Engadine et de l'Albula, pour se lancer dans l'hôtellerie et dans le commerce de fromage et de vin. Ils fondèrent des dépôts à Tirano (I), à Chiavenna, à l'Ofenpass, sur le versant nord de l'Albula et à Venise. Ils se virent d'abord refuser en 1613 des lettres de noblesse mais le capitaine Duri Ges (Huldrich) les obtint de l'empereur en 1641. Dès la fin du XVIIe s., ils embrassèrent en nombre la carrière militaire. Jusqu'à la Médiation, les privilèges de Zuoz et de la famille Planta firent obstacle à leur ascension politique dans la juridiction de la Haute-Engadine. L'acquisition régulière de charges dans la Valteline date du XVIIIe s. Jacob Ulrich (->), fondateur de la lignée du Prättigau, réussit à pénétrer dans la haute aristocratie grisonne. Christoph (->) fonda la lignée de Coire, dont il devint bourgeois en 1812. Il siégea au gouvernement grison, de même que Jacob (->) et Thomas (->). Rudolf (1769-1842) fut en 1816 le premier landamman de la Haute-Engadine de sa famille. Pour compenser des pertes dans la Valteline et le déclin du service étranger, les A. se lancèrent dans les transports locaux et internationaux, ainsi que dans le tourisme. Leur mode de vie et leur sentiment d'identité nobiliaire reflétèrent leur ascension sociale depuis le XVIIe s. et se concrétisèrent dans leurs maisons de maître à La Punt, puis dans leurs alliances aristocratiques. La tradition intellectuelle de la famille privilégia les études de droit, souvent menées à la prestigieuse université de Padoue, ce qui facilita l'accès aux fonctions supérieures de la Valteline. L'origine italienne, très distinguée, est une légende du XVIIIe s.

Sources et bibliographie

  • APriv von Albertini, La Punt et Zurich
  • T. von Albertini, Die rhätische Familie von Albertini, 1904
  • J. Mathieu, «Die Herren der Brücke», in JHGG, 118, 1988, 65-115
Liens
Autres liens
e-LIR