de fr it

Danz

Famille de Zuoz, nombreuse jusqu'au XIXe s., autrefois très ramifiée. Les D. apparaissent en 1465 comme représentants de leur commune. L'empereur Ferdinand III en éleva plusieurs à la noblesse héréditaire en 1638. Ils ont fourni cinq fois le landamman et quinze fois le chancelier de la Haute-Engadine aux XVIIe et XVIIIe s. Parmi de nombreux ecclésiastiques, citons Johann Peter, docteur, maître de latin à Zuoz vers 1600, qui fut l'une des victimes du massacre du Sacro Macello à Teglio en 1620; Gian Pitschen et son fils Jacheam, maîtres ès arts de l'université de Bâle, pasteurs à Zuoz entre 1631 et 1723. Quelques D. s'installèrent à Venise avant 1766, beaucoup émigrèrent aux XVIIIe et XIXe s., surtout vers Bordeaux, Modène, Rodez (Rouergue) et Trieste. Les derniers descendants de Gian Pitschen vivent à Tschierv (Val Müstair).

Sources et bibliographie

  • P. Boringhieri, «Pussaunza, richezza e poverted a Zuoz, 1521-1801», in Annalas, 102, 1989, 80-201
  • C. Wieser, Zuoz, 1991
Liens
Autres liens
e-LIR