de fr it

Enderlin

Famille noble d'officiers, issue de Walser vivant à l'origine sur les hauteurs de Maienfeld (am Berg). Certains membres s'étaient aussi établis à Grüsch et à Küblis. Vers 1400, les E. étaient déjà juges à Maienfeld, où ils sont attestés comme bourgeois dès 1426. Un Benedictus Enderlein de Chura est immatriculé en 1508 à l'université de Vienne. La généalogie, parfois lacunaire, de la future branche noble commence avec Peter E. im Hoof, qui fut bailli de la ville de Maienfeld (1509). Ses quatre fils apparaissent en 1521 comme feudataires du domaine de Montzwick, au-dessus de Maienfeld, ainsi que d'autres biens, dont ils étaient apparemment déjà propriétaires auparavant. Le petit-fils de Peter, Andreas, fut capitaine au service de France, puis bailli de Maienfeld (1560-1574). Entre le XVIe s. et la fin du XVIIIe, de nombreux descendants firent carrière sur ce modèle. Comme Hans Peter (->), plusieurs exercèrent pendant de longues années la charge de bailli de la ville ou celle de landamman de la Ligue des Dix-Juridictions. D'autres occupèrent une fonction en Valteline. Johann Theodor (->) remplit différents offices au sein de la Ligue et en Valteline. Beaucoup d'E. furent officiers au service étranger, en France surtout jusqu'à la fin des Troubles des Grisons (guerre de Trente Ans), à l'exemple de Thüring (->), puis en Espagne, en Hollande de manière prédominante dès la fin du XVIIe s. et, de façon complémentaire, en Hongrie au XVIIIe s. En 1609, les fils d'Andreas et deux de leurs cousins reçurent de l'archiduc Maximilien d'Autriche une lettre de noblesse et se dénommèrent von Montzwick depuis Johannes (->). Les E. s'allièrent par mariage à un certain nombre de familles grisonnes influentes: plusieurs fois avec les Planta et les Sprecher aux XVIe et XVIIe s., et avec les Salis au XVIIIe. La branche noble de la lignée s'éteignit en 1835. De celle encore existante des E. "von der Bündte" se sont distingués plus particulièrement Leonhard (1823-1899), pionnier de l'hôtellerie, et Johann Peter (->), entrepreneur.

Sources et bibliographie

  • A. Sprecher von Bernegg, Stammtafel des altadeligen 1835 ausgestorbenen Geschlechts Enderli von Monzwik zu Maienfeld, Grüsch und Küblis, 1855
  • P. E. Grimm, Die Anfänge der Bündner Aristokratie im 15. und 16. Jahrhundert, 1981, 234-236
  • P. Rehli, «Auf den Spuren einer Maienfelder Grossfamilie», in Terra plana, n° 1, 1993, 32-35
Liens
Autres liens
e-LIR
En bref
Variante(s)
Enderlin von Montzwick