de fr it

Federspiel

Famille grisonne de ministériaux et d'écuyers, originaire de Domat/Ems. Heinrich von Väderspill est mentionné en 1283 comme témoin dans un acte de l'abbé de Disentis. La continuité généalogique entre le Moyen Age et le milieu du XVIIe s. ne peut être établie en raison de l'incendie de Domat/Ems qui détruisit les registres paroissiaux (1776). Dès Pankraz von F., landamman de la seigneurie de Rhäzüns (1650-1670), on trouve des données sûres. Divers membres de la famille endossèrent du XVIIe au XIXe s. de hautes charges ecclésiastiques et laïques. Ulrich (->), petit-fils de Pankraz, devint en 1692 prince-évêque de Coire. Il plaça son frère Luzius Rudolf (1660-1744) comme châtelain de Fürstenburg et administrateur du val Venosta. En 1702, l'empereur Léopold Ier nomma Luzius Rudolf baron de F. zu Lichtenegg, à Mals (près de Merano); son fils Johann Baptist Anton (->) fut prince-évêque de Coire de 1755 à 1777. La lignée des barons s'éteignit vers le milieu du XIXe s. Les femmes de la famille épousèrent souvent des landammans et des juges. Les F., aujourd'hui disséminés dans de nombreuses branches, sont surtout établis à Domat/Ems.

Sources et bibliographie

  • Bündner Tagblatt, 19 et 21.1.1963
Liens
Autres liens
e-LIR