de fr it

JeanNordmann

6.9.1908 à Fribourg, 21.5.1986 à Fribourg, isr., de Seuzach. Fils d'Isidore, commerçant, et d'Alice Bloch. Cousin paternel et maternel de Roger (->). 1940 Bluette Otschakowsky, fille de Léon, directeur de banque à Lausanne. Ayant quitté le collège Saint-Michel en 1925, N. suivit une formation commerciale en Allemagne, en Angleterre et en France. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il œuvra avec sa femme pour l'aide aux réfugiés juifs. Il fut élu au comité central (1943), puis à la direction (1944) de la Fédération suisse des communautés israélites, qu'il présidera de 1973 à 1980. Il siégea au comité de la Communauté de travail judéo-chrétienne de Suisse de 1948 à 1986 et présida la communauté israélite de Fribourg de 1957 à 1986. En 1964, il fut le premier juif à devenir colonel de l'armée suisse. Député radical au Grand Conseil fribourgeois (1967-1971). Grâce à ses contacts avec le monde politique et le clergé, grâce à son talent politique, N. a largement contribué au dialogue entre juifs et chrétiens.

Sources et bibliographie

  • Racines, 1978
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Keller, Zsolt: "Nordmann, Jean", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.09.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/021923/2010-09-09/, consulté le 29.10.2020.