de fr it

PrevostGR

Famille d'aristocrates grisons, de Vicosoprano. Tenant leur nom du latin praepositus qui désigne une fonction de mayor (forme moderne: Prevosti), les P. étaient ministériaux de l'évêque de Coire à Vicosoprano au XIIe s. déjà. Ils apparaissent avec Johannes à Praepositis, en 1190. Ils fournirent au val Bregaglia quantité de notaires (pour la plupart notaires impériaux), qui jouissaient d'une grande considération et officiaient souvent comme podestats, même lorsqu'au XVe s. l'influence des évêques de Coire diminua fortement dans la région. En 1367, le podestat Ulrich Propst (équivalent allemand de P.) participa à la fondation de la Ligue de la Maison-Dieu. La famille détenait de nombreux fiefs épiscopaux dans le val Bregaglia et quelques-uns à Bivio et Ftan. A la fin du Moyen Age et à l'époque moderne, elle figurait parmi les familles aristocratiques de la Haute-Bregaglia, aux côtés des Castelmur et des Stampa. Rudolf, vicaire (juge) en Valteline (1517-1525 et 1531-1537), avait étudié à Bologne (docteur en droit, recteur de l'université). Aux XVIe  et XVIIe s., les P. pratiquèrent le commerce de la soie avec Zurich et Bâle, tout en assumant dans la Bregaglia, en Haute-Engadine et dans le Schams des charges politiques, judiciaires et militaires. Ils essaimèrent dans le Domleschg, à Coire; d'une branche établie dans le val Müstair est issu Benedikt (->), abbé de Disentis. En 1552, Le capitaine Scher fut élevé au rang de chevalier par l'empereur Charles-Quint; dès ce moment, la famille prétendit descendre de la gens Fabia. Johann Baptista (->), de la lignée dite Zambra, fut exécuté à Thusis en 1618.

Sources et bibliographie

  • P.N. von Salis, Die Bergeller Vasallengeschlechter, 1921
  • P.E. Grimm, Die Anfänge der Bündner Aristokratie im 15. und 16. Jahrhundert, 1981
  • G. Pool, «Bergeller Notare», in JHGG, 113, 1983, 63-154
Liens
Autres liens
e-LIR