de fr it

Schorsch

Famille de Splügen, dont le nom est d'origine italienne (Giorgio) et qui est probablement venue du val Chiavenna (Lombardie) pour s'installer dans le Rheinwald. Elle y est attestée vers 1325 déjà avec Georg, cité comme amman. Dès le XVIe s., les S. occupèrent des charges importantes dans la Ligue grise ou les III Ligues (mistrals, envoyés). Au XVIIIe s., ils furent également actifs dans l'administration des pays sujets des Grisons; ils eurent deux gouverneurs généraux (dont Georg ->), deux vicaires (juges), quatre commissaires et neuf podestats en Valteline, ainsi que deux baillis à Maienfeld. En fonction des intérêts politiques et commerciaux du pays de Rheinwald, ils prirent parti pour les Espagnols (Habsbourg), mais restèrent aussi ouverts aux sollicitations de la France. Ils firent souvent carrière au service étranger, comme capitaines aux Gardes suisses en France au début du XVIIe s., au service d'Espagne à la fin du siècle et à celui des Pays-Bas dès le début du XVIIIe s. La famille se ramifia en plusieurs branches dès 1600. Certains S. devinrent bourgeois de Safien et de Coire. La famille s'éteignit vers 1832.

Sources et bibliographie

  • G. Eisenring, «Die Schorsch von Splügen», in BM, 1942, 285-286
  • P.E. Grimm, Die Anfänge der Bündner Aristokratie im 15. und 16. Jahrhundert, 1981, 203
Liens
Autres liens
e-LIR