de fr it

Vertemate

Famille noble originaire de Milan. Après avoir acheté les droits seigneuriaux de V. en 1130, Hospinius della Porta, son ancêtre, se fit aussi appeler de V. Vers 1217, le podestat Ruggero s'établit à Piuro, à l'entrée du val Bregaglia. Les V. s'enrichirent grâce au grand commerce, à des allègements douaniers concédés par Milan et à des alliances précoces avec les Salis-Soglio. Une partie de la famille embrassa la Réforme. Parmi elle, Bernardino commerçait avec l'Europe entière, selon son livre de comptes (Rechenbuoch) de 1593. De la même branche, Achilles, marchand, s'établit en 1583 à Bâle, où les V. germanisèrent leur nom en Werthemann au XVIIe s. Cette branche bâloise compta des fabricants de textile et des banquiers. Les V. catholiques se distinguèrent des protestants en ajoutant Franchi à leur nom (d'après un certain Lanfrancus). Vers 1600, certains d'entre eux furent des entrepreneurs très actifs dans l'industrie minière grisonne, par exemple à Filisur et Disentis en 1606, à Parpan en 1611 et au val Ferrera (Schams) avant 1618. Alors que les V.-Franchi s'éteignirent au début du XXe s. (dans leur palais Renaissance de Cortinaccia, épargné par l'éboulement de Piuro en 1618), les Werthemann existaient encore au début du XXIe s.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 3, 534
  • A. Colombo, La nobile famiglia de Vertemate-Franchi di Piuro, 1969
  • H. Krähenbühl, «Eine Kaufmannsfamilie steigt in den Bergbau ein», in Terra Grischuna, 1990, no 2, 37-39
Liens
Autres liens
e-LIR