de fr it

AlexandreBlanchet

Dessin pour une affiche de l'exposition "Noir-blanc" au Kunsthaus de Zurich en 1940 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
Dessin pour une affiche de l'exposition "Noir-blanc" au Kunsthaus de Zurich en 1940 (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

23.4.1882 à Pforzheim, 25.12.1961 à Genève, prot., de Carouge (GE). Fils de Philippe et de Thérèse Abt. Emilie Lacroix, fille de Charles, cath., de Carouge. Ecole des beaux-arts et école des arts industriels à Genève. A Paris entre 1907 et 1914, confronté à Cézanne et au cubisme, B. met d'emblée l'accent sur la plasticité de volumes massifs pour évoluer vers un classicisme qui s'exprime le mieux dans de grandes commandes murales: église de Tavannes (1928), Tribunal fédéral à Lausanne (1945). Professeur aux Beaux-Arts de Genève de 1930 à 1942. Dès les années 1910, ses portraits, nus, baigneuses, natures mortes et paysages, ont fait de lui un rénovateur (à l'ombre de René Auberjonois) de la peinture suisse romande, soutenu par Oskar Reinhart.

Sources et bibliographie

  • M. Busino-Maschietto, Alexandre Blanchet, 1882-1961, cat. expo. Genève, 1974
  • M. Janin, Alexandre Blanchet (1882-1961), mém. lic. Genève, 1989
  • DBAS, 118-119
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.4.1882 ✝︎ 25.12.1961