de fr it

FilippoFranzoni

8.10.1857 à Locarno, 17.3.1911 à Mendrisio, de Locarno. Fils de Giuseppe, avocat et propriétaire, et d'Emilia Stalder, aristocrate, élevée dans le milieu intellectuel milanais. Elève de Giuseppe Bertini à l'académie de Brera à Milan (1877-1884). En 1887, sur l'Isola Grande de Brissago chez la baronne de Saint-Léger, F. fit la connaissance de Daniele Ranzoni, représentant éminent de la "scapigliatura" (bohème) milanaise. Les Tombe romane a Concordia et les paysages tessinois Lòdano et Sant'Antonio datent de la période 1885-1890, tandis que le Ritratto della madre, dans un style synthétique, est de 1891. En 1893, il quitta son atelier milanais pour s'installer à Locarno, où il peignit Paolina, La vela et Delta della Maggia, qui fut exposé en 1896 à Genève et acheté ensuite par la Confédération. Il prit part à des expositions en Suisse, en Italie et à Munich. En 1902, il exécuta les décorations du théâtre de Locarno, aujourd'hui disparu, où il fut également violoncelliste. Auteur de Le nipotine all'Isolino, d'arcs-en-ciel et de nocturnes, F. séjourna de 1903 à 1906 au Monte Verità, où il fréquenta la communauté naturiste et se rapprocha de la théosophie. Membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1903-1905). Il peignit aussi des visions symboliques liées à l'image de Narcisse et une suite d'autoportraits. Il mourut à l'hôpital psychiatrique de Mendrisio.

Sources et bibliographie

  • Fondazione Historia Cisalpina, ASTI
  • Fonds, Servizi culturali, Locarno
  • V. Gilardoni, Filippo Franzoni, 1968
  • Filippo Franzoni, cat. expo. Locarno, 1987
  • Filippo Franzoni, cat. expo. Milan et Bellinzone, 1990
  • DBAS, 341-342
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.10.1857 ✝︎ 17.3.1911