de fr it

SigmundFreudenberger

Eau-forte pour l'Heptaméron Français de Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre (1492-1549), tirée de la série commandée à l'artiste par la Société typographique de Berne en vue de la réédition de 1780 (Bibliothèque nationale suisse).
Eau-forte pour l'Heptaméron Français de Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre (1492-1549), tirée de la série commandée à l'artiste par la Société typographique de Berne en vue de la réédition de 1780 (Bibliothèque nationale suisse). […]

16.6.1745 à Berne, 15.11.1801 à Berne, prot., de Berne. Fils de Gottlieb Sigmund, avocat. 1776 Marianne Mesmer. Apprenti dès 1761 du peintre Emanuel Handmann. En 1765, F. se rendit à Paris avec le graveur sur cuivre Adrian Zingg; il y entra en contact avec François Boucher et avec l'entourage de Johann Georg Wille. Il revint à Berne en 1773. Il est l'auteur de portraits au pastel et de tableaux de genre qui, tout en s'inspirant du style parisien rococo, montrent la vie et les costumes des campagnards bernois. Il illustra, avec Balthasar Anton Dunker, l'Heptaméron Français (1778-1780). Il reçut des autorités bernoises, en 1778, un monopole pour la vente des gravures coloriées et donna en 1785 une série intitulée Premier Cahier des différents Habillements de la Ville de Berne. Il fut l'un des petits maîtres les plus importants de l'âge d'or.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 346-347
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 16.6.1745 ✝︎ 15.11.1801

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Freudenberger, Sigmund", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.08.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022016/2007-08-28/, consulté le 19.09.2020.