de fr it

Desboys

Famille noble (lettre d'anoblissement de 1472) de l'évêché de Bâle, issue de la bourgeoisie de Delémont. Le premier mentionné est Jean Berton alias D. (Dorothée, 26.5.1478), père de Humbert (->). Les D. furent notaires, officiers épiscopaux (baillis, receveurs), chanoines de Moutier-Grandval et de Saint-Ursanne, châtelains de Roche d'Or. Au XVIe s., plusieurs d'entre eux tombèrent sur différents champs de bataille, en France, dans les Flandres et en Hongrie. Les D., d'abord alliés à des familles bourgeoises (Belorsier), s'allièrent aussi à des familles nobles (Vendlincourt, Lichtenfels). La famille se sépara au XVIe s. en deux branches, l'une restant à Delémont, l'autre s'installant à Bienne; la première s'éteignit après 1669, la seconde après 1630. De 1589 à 1596, la ville de Delémont contesta en vain la noblesse des D., dont le procès fut en appel au tribunal impérial de Spire en 1602.

Sources et bibliographie

  • Généal. et armoiries, AAEB