de fr it

Kohler

Famille bourgeoise de Porrentruy, où Joseph Antoine (->), ancêtre de la branche bruntrutaine, s'établit en 1782. Xavier (1785-1869), un de ses trois fils, avocat, chef de bureau à la préfecture du Haut-Rhin, puis employé dans la compagnie d'assurance Le Phénix, fonde la branche de Colmar. Les deux autres, Dominique Antoine et Joseph, font souche à Porrentruy. Dominique Antoine (1784-1856), son fils Désiré (1814-1867), peintre et caricaturiste caustique, député au Grand Conseil bernois de 1854 à 1862, et Adrien (1864-1918), issu de l'autre lignée, y sont avocats. Joseph (1788-1853), receveur de l'hôpital, son fils Antoine (1817-1878), puis Xavier (1858-1916) s'y succèdent comme notaires. Xavier (1823-1891) et sa fille Cécile, institutrice à l'école libre, qui remplace celle des ursulines au moment du Kulturkampf, appartiennent au corps enseignant. Xavier (->) et son fils Adrien (1864-1918) sont journalistes. L'abbé Adrien (1811-1864) est aussi connu comme peintre amateur. Durant le XIXe s., plusieurs membres de la famille occupent des fonctions au sein de la bourgeoisie locale. D'autres œuvrent à la direction de l'hôpital de Porrentruy. Au fil des générations, les K. s'allient à la plupart des familles influentes de la cité.