de fr it

Johann RudolfRahn

Héliogravure d'après une photographie réalisée vers 1911 par l'atelier zurichois de Philipp & Ernst Link (Bibliothèque nationale suisse).
Héliogravure d'après une photographie réalisée vers 1911 par l'atelier zurichois de Philipp & Ernst Link (Bibliothèque nationale suisse).

24.4.1841 à Zurich, 28.4.1912 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Johann Heinrich, pharmacien, et de Maria Ziegler, de Winterthour. Arrière-petit-fils de Johann Heinrich (->). 1868 Caroline Meyer von Knonau, fille de Conrad, Junker et chancelier, cousine de son camarade d'études Gerold Meyer von Knonau. Orphelin de mère, R. vécut en 1843 chez sa grand-mère à Winterthour et, dès 1844, chez des parents, Margaretha et Johannes Steiger, à Hérisau. A 14 ans, il revint à Zurich, où le pédagogue et pasteur Heinrich Cramer s'occupa de lui. Grâce à son tuteur, l'avocat Eduard Meyer, il put obtenir sa maturité et entreprendre en 1860 des études d'histoire de l'art à l'école polytechnique et à l'université de Zurich. Après des séjours d'études à Bonn, Berlin et Dresde (1863-1864), il obtint son doctorat (1866), puis son habilitation (1869). Professeur extraordinaire (1870) et ordinaire (1878) d'histoire de l'art à l'université de Zurich, il fut aussi dès 1882 professeur d'histoire de l'art à l'école polytechnique.

L'un des pionniers en Suisse de la conservation des monuments historiques et de la recherche en art, R. publia en 1876 le premier ouvrage de référence sur l'histoire des beaux-arts en Suisse des origines à la fin du Moyen Age. Il suivit, en qualité d'expert, la restauration du couvent de Wettingen et du château de Chillon, ainsi que de divers bâtiments aux Grisons, au Tessin et à Zurich. Il dressa une statistique des monuments d'art et d'histoire par canton. Cofondateur (1880) et vice-président de la Société suisse pour la conservation des monuments historiques. Il contribua également à la création du Musée national suisse à Zurich (1890). Excellent dessinateur, très productif, R. a laissé près de 5000 dessins (notamment d'architecture).

Sources et bibliographie

  • Dessins, ZBZ-GS
  • U. Isler-Hungerbühler, Johann Rudolf Rahn, 1956
  • DBAS, 850-851
  • Johann Rudolf Rahn, cat. expo. Mendrisio, 2004
  • G. Germann, «Johann Rudolf Rahn und die Ursprünge der Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte», in NIKE-Bull., 2005, no 3, 34-39
Liens
Autres liens
SIKART
fotoCH
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.4.1841 ✝︎ 28.4.1912