de fr it

Johann JakobUlrich

28.2.1798 à Grossandelfingen (auj. Andelfingen), 17.3.1877 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Johann Jakob, chancelier cantonal et éditeur, et de Regula Meyer. Frère de Johann Caspar (->). 1) 1837 Dorothea Anna von Schwerzenbach, fille de Hartmann, Junker et député au Grand Conseil, 2) 1857 Bertha Elisa von Schwerzenbach, sœur de Dorothea Anna. Initiation à la peinture par Johann Caspar Schinz, apprentissage de commerce à Paris (dès 1816), cours à l'atelier de Jean-Victor Bertin (1822). U. rencontra Camille Corot et Théodore Gudin. Il exposa régulièrement au Salon parisien (1824-1840). Après un séjour en Italie (1828-1830), il partagea un atelier avec Jacques Raymond Brascassat à Paris (1832-1838). De retour à Zurich (1837), il participa à des expositions itinérantes (dès 1840). De 1843 à 1845, il fut le maître de Rudolf Koller. Professeur de dessin paysager à l'EPF de Zurich (dès 1855). Dans son œuvre de jeunesse, U. fut un représentant important de la peinture de paysage inspirée du romantisme tardif français.

Sources et bibliographie

  • Fonds, APriv Conrad Ulrich, Zurich, et KHZ
  • From Liotard to Le Corbusier, cat. expo. Atlanta, 1988, 110-111, 188
  • DBAS, 1056-1057
  • Sehnsucht Italien, cat. expo. Baden, 2004, 142-144, 178-179
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.2.1798 ✝︎ 17.3.1877

Suggestion de citation

Fehlmann, Marc: "Ulrich, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.02.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022111/2013-02-11/, consulté le 26.02.2021.