de fr it

BarthLU

Famille cath. de Willisau, d'origine allemande, attestée dès 1570. Membres du Conseil de la ville de Willisau dès le début du XVIIe s., les B. donnèrent à la ville plusieurs médecins, juges, architectes et avoyers. L'exercice de la médecine (Jost et Justin fondèrent la société lucernoise de médecine en 1811) et l'intendance du couvent de Saint-Urbain assurèrent le statut économique et social de plusieurs générations; par ailleurs, les B. semblent avoir été à la tête de toutes les auberges de Willisau. En 1674, Hans Georg remit à la ville le recueil de chartes, conservé jusqu'à aujourd'hui. Franz (1814-1865), aubergiste, architecte du couvent de Maria Rickenbach et d'un quartier résidentiel de Willisau notamment, fut un conservateur catholique très actif. Rosa, la dernière des B. de Willisau, mourut en 1967; une branche de la famille vit à Coire.

Sources et bibliographie

  • W. Bucher, «Fräulein Rosa Barth zum Gedenken», in Der Hinterländer, 8, 1967
  • E. Meyer-Sidler, «Die Korporation Willisau-Stadt und ihre Korporationsgeschlechter», in Heimatkunde des Wiggertals, 52, 1994