de fr it

Bircher

Ancienne famille admise au gouvernement de la ville de Lucerne, où elle est attestée dès le XVe s., membre de la corporation du Safran dès le XVIe s. Elle eut en permanence au moins un membre au Grand Conseil entre 1493 et 1791 et un au Petit Conseil entre 1525 et 1704 et donna trois avoyers, Hans (->),  Jakob (->) et Jost (->). D'après le nombre de ses mandats à la Diète, elle avait une position éminente au sein de la classe dirigeante de Lucerne dans la première moitié du XVIe s. Elle accéda au patriciat avec  Hans (->) et son fils Heinrich (->), proches des Pfyffer. Leur ascension est due à plusieurs causes: le métier très lucratif de boucher, les investissements dans l'économie alpestre et le grand négoce, les pensions et les places d'officiers au service étranger. Au XVIIe s., les B. fournirent quatre chanceliers, sept petits et sept grands conseillers (dont trois nantis d'une fortune de plus de 15 000 florins). Parmi les religieux (des femmes en majorité), Ludwig (->) fut prévôt de Beromünster et Franziska, abbesse de Hermetschwil. Les B. se mariaient généralement au sein du patriciat lucernois. La branche masculine s'éteignit avec Jost Franz (✝︎1791), membre du Grand Conseil.

Sources et bibliographie

  • Viridarium Nobilitatis, StALU
  • K. Messmer, P. Hoppe, Luzerner Patriziat, 1976