de fr it

Russ

Famille d'avoyers de Lucerne, à l'origine commerçants de Lombardie, qui obtint la bourgeoisie en 1381 avec Claus, apothicaire. L'importation des épices, le commerce de bétail, l'exportation de faux et, aux XVe et XVIe s. également le commerce de drap et de vins, leur apportèrent considération, aisance et influence politique. Les R. acquirent par mariage l'indigénat d'Urseren. Après avoir renoncé à ses terres italiennes, Melchior l'Ancien (✝︎1493), chancelier de la ville, acheta des parties de la seigneurie de Rüssegg (à partir de 1476) et en revendit la basse justice en 1495. Les R. étaient membres de la corporation du Safran. A l'instar des Ritzi, ils sont un exemple des possibilités d'ascension sociale offertes par Lucerne au XVe s. avec, notamment, l'avoyer Anton (->) qui n'était même pas né dans la ville. Le dernier représentant en ligne masculine fut Jost (✝︎1588), du Petit Conseil. Il existait probablement au moins deux branches portant le même nom.

Sources et bibliographie

  • J. Kurmann, Die politische Führungsschicht in Luzern 1450-1500, 1976
  • K. Messmer, P. Hoppe, Luzerner Patriziat, 1976