de fr it

Schönenbüel

Famille éteinte d'Obwald, originaire d'Alpnach. Un certain Welti est attesté en 1372 comme censitaire de l'abbaye féminine d'Engelberg pour des biens au lieudit Niderstad à Alpnach. Erhard est mentionné vers 1450. Dans la seconde moitié du XVIe s., son petit-fils Andreas (->) et son arrière-petit-fils Wolfgang (->) s'intégrèrent aux familles dirigeantes du canton. Les générations suivantes fournirent régulièrement des juges et des conseillers et s'allièrent à des familles de landammans obwaldiennes et nidwaldiennes, telles que les Imfeld et les Leu. Le fils de Wolfgang, Andreas, fut juge (1588, 1591, 1608), conseiller (1591-1648) et bailli d'Engelberg (1646-1648); le fils de ce dernier, Johann, juge (1590), conseiller (1607) et trésorier (1618). Cependant, aucun des deux ne devint landamman. Paysans aisés, les S. possédaient leurs alpages et de grandes parts dans des consortages alpestres. Ils cherchèrent aussi à s'enrichir grâce au négoce et au service étranger. Andreas fut marchand de drap en 1632 et 1645, Niklaus, facteur d'orgues, marchand de vins. Le capitaine et entrepreneur militaire Hans Melchior (vers 1646), conseiller dès 1676, mourut en 1688 lors de l'expédition de Morée. La charge de collecteur général pour le chapitre de Saint-Léger à Lucerne resta dans la famille de 1582 à 1668. Les maisons Schönenbüel d'Alpnach rappellent le souvenir des S.

Sources et bibliographie

  • E. Wymann, «Das Geschlecht der Schönenbüel in Alpnach», in Obwaldner Geschichtsblätter, 2, 1904, 60-117

Suggestion de citation

Sigrist, Roland: "Schönenbüel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022338/2012-11-21/, consulté le 24.09.2020.