de fr it

vonDeschwanden

Ancienne famille d'Obwald, tirant son nom du domaine de D. près de Sankt Anton (Kerns). Un Peter est mentionné en 1437 comme plaignant devant le tribunal des Quinze. Les D. ne comptaient pas au nombre des familles les plus influentes, même si Bartholomäus et Niklaus furent baillis et membres du gouvernement (maisonneurs) au début du XVIIe s. et Johann (->) landamman à la fin du même siècle. La plupart des D. étaient paysans, certains furent marchands de bétail ou s'engagèrent au service étranger. Niklaus (attesté dès 1618, ✝︎1645), aubergiste, est une exception, de même que Hans Josef (∗︎1705), principal constructeur de poêles d'Obwald entre 1733 et 1762.

Les deux branches nidwaldiennes sont aussi originaires de Kerns. A la première, attestée en 1536 à Stans dont elle a la bourgeoisie dès 1691, appartiennent les frères Joseph Wolfgang (1819-1866), premier directeur de l'EPF de Zurich, Karl (->) et Theodor (->). De la seconde, apparue en 1723, sont issus Niklaus (1765-1840), trésorier en 1802-1803, ses fils Melchior (->) et Karl (->), ainsi que Melchior Paul (->). Commerçants ou officiers au service étranger, les D. de Nidwald se distinguaient par le soin apporté à leur éducation et leur instruction.

Sources et bibliographie

  • A. Küchler, Chronik von Kerns, 1937, 99-102
  • G. Hess, Kunstmaler Theodor Deschwanden, 1826-1861, 1951
  • H. von Matt, Kunst in Stans bis 1900, 1981, 34-49