de fr it

Ettlin

Ancienne famille d'Obwald, bourgeois de Kerns (E.) et de Sarnen (Etlin). La branche paysanne de Kerns donna régulièrement des conseillers à partir de 1506 et des juges au tribunal des Quinze dès 1544, mais ne fit pas partie des familles dirigeantes d'Obwald. C'est seulement au cours de la seconde moitié du XIXe s. que deux médecins de Sarnen, Simon (->) et son fils Eduard (1854-1919), furent élus au Conseil d'Etat. Quatre autres E. de Kerns, Anton (1837-1914), Anton (->), Anton (->), Josef (->) occupèrent cette fonction au XXe s. Dès la seconde moitié du XVIIIe s., Hans Josef (*1721) et son fils Franz Xaver (1756-1825) furent fondeurs d'étain à Kerns. Le sculpteur Joseph Maria (1791-1874), fils de l'ébéniste Hans Nikolaus (1765-1844) et élève de Franz Abart à partir de 1811, réalisa des tabernacles, des autels et des fonts baptismaux pour les églises de bon nombre de cantons. Son élève Niklaus (1830-1915), dont le père Balthasar (1791-1866) était maître ébéniste,ainsi que Johann (sculpteur, 1867-1951) et Niklaus (dessinateur, ébéniste, constructeur d'autels, architecte, 1869-1956), ses fils, créèrent surtout des autels pour des églises et des chapelles de Suisse centrale et conçurent des monuments funéraires. Du XVIIe au XXe s., la branche des E. de Kerns donna douze ecclésiastiques, dont le père bénédictin Lukas (->) est le plus connu.

Sources et bibliographie

  • A. Küchler, Chronik von Kerns, 1937

Suggestion de citation

Sigrist, Roland: "Ettlin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.11.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022350/2005-11-22/, consulté le 30.11.2020.