de fr it

Heinzli

Famille de la classe dirigeante paysanne d'Obwald, de condition libre. Le nom de H., diminutif de Heinz ou Heinrich, apparaît au XVe s. seulement; une parenté avec les Henritze du XIVe s. n'est pas prouvée. Walther (->), le premier connu, joua un rôle politique important comme député à la prestation de serment de la Léventine en 1403. Lui-même, ses fils Hans (->) et Rudolf (->), son petit-fils Dionys (->) et Balthasar (->), petit-fils de Rudolf, exercèrent la charge de landamman et marquèrent fortement la politique d'Obwald et de la Confédération entre 1414 et 1565. Les biens originels de la famille se situaient au Ramersberg (Sarnen). Des cinq landammans, seul Rudolf y résida. Walther s'installa dans le bourg de Sarnen, son fils et son petit-fils habitèrent dans la vieille maison de pierre sur la place, que Balthasar remplaça par une nouvelle construction. Leur position politique dominante allait de pair, en particulier pour Walther et Balthasar, avec leur réussite économique: exploitation plus poussée des pâturages, commerce transrégional (bétail, chevaux, céréales), à quoi s'ajoutaient des pensions, des charges baillivales et des affaires financières. Wolfgang, frère de Balthasar, fut sautier (1563), conseiller (1570), vice-landamman (1573-1574). Son fils Hans, dernier représentant mâle de la famille, mourut en 1594.

Sources et bibliographie

  • R. Durrer, «Landammann Heintzli», in JSG, 32, 1907, 205-297 (avec généal.)
  • R. Küchler, Obwaldens Weg nach Süden durch Oberhasli, Goms und Eschental, 2003, 228-229