de fr it

Chaillet

Famille patricienne neuchâteloise originaire de La Coudre (auj. comm. Neuchâtel). Contrairement à ce que l'on a longtemps pensé, il n'y a qu'une seule famille neuchâteloise portant ce nom: les C. d'Auvernier descendent des C. de La Coudre. Le premier représentant connu de la famille est Jacques, cité en 1322. Les C. vont s'illustrer comme pasteurs (dès le milieu du XVIe s.) et, dès le début du XVIIe s., comme officiers au service étranger, principalement à celui de France (à l'exemple de Jean-Frédéric ->), et comme magistrats. Sous l'Ancien Régime, ils fournissent régulièrement des conseillers d'Etat: entre 1685 et 1765, cinq membres de la famille occupent ce poste, parmi lesquels deux Jean-Frédéric (-> et ->) et Jean-Henry (->). De La Coudre sont issues plusieurs branches; la plus importante est celle d'Auvernier, fondée par Guillaume le Jeune qui se fixe dans cette localité en 1549 et dont Charles (1831-1914) sera le dernier représentant. Cette branche, riche et bien alliée (Barrilier, Pury, Chambrier, Doxat, entre autres), anoblie en 1670, joue un rôle important dans l'Eglise et l'Etat au XVIIIe s. et l'un de ses membres, Henri-David (->), sera une figure importante de la vie intellectuelle neuchâteloise. De la branche d'Auvernier est issu le rameau de Neuchâtel, fondé par Guillaume (avant 1602), mais dont on perd la trace vers 1725. Une autre branche descendant directement de La Coudre est celle des C. de Fribourg: Théodore (1629-1681) s'établit à Chiètres. Son petit-fils, Samuel-Balthasard (1723), s'installera à Morat où la famille, par de riches mariages, sera intégrée au patriciat de Fribourg. Le dernier représentant de cette branche est Rodolphe-Nicolas (1785-1849). Des C. de Fribourg est issu le rameau des C. d'Arnex[-sur-Orbe]: Jean (1747) en acquit la seigneurie en 1746, reprise à sa mort par son frère Henri-Nicolas (->). Cette petite branche, dont Frédéric-Louis fut le dernier représentant, sera anoblie en 1753.

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUN
  • A. Piaget, «Bull. bibliogr.», in MN, 1904, 126-127
  • E. Allemann, La Coudre en familles: Chaillet, cat. expo. Neuchâtel 1991