de fr it

Coulon

Famille huguenote originaire de Cornus (Rouergue), bourgeoise de Neuchâtel depuis 1767. Paul (1731-1820) se réfugia à Genève pour des motifs religieux en 1754, y fut commis chez Plantamour & Rivier, puis s'installa à Neuchâtel en 1760 et devint l'associé du négociant Jacques-Louis de Pourtalès. En 1796, il fonda une maison de commerce avec siège à Paris. La dirigeant depuis Neuchâtel, il y envoya son neveu et son gendre, puis ses trois fils. La maison C. fut contrainte de fermer ses portes en 1813. Les C. continuèrent cependant de s'adonner aux activités bancaires, commerciales et industrielles (câbleries de Cortaillod), eurent parfois des mandats politiques. Charles, Henri et Albert, petits-fils de Paul, fils de Paul-Etienne (✝︎1847), et leur oncle Paul-Louis-Auguste (->) furent anoblis par Frédéric-Guillaume IV en 1847. La branche cadette, de Paul-Etienne, est bourgeoise d'Eclépens depuis 1829. Il existe aujourd'hui encore une caisse de famille fondée par les fils de Paul. La maison du faubourg de l'Hôpital à Neuchâtel, bâtie pour Paul, est toujours propriété familiale, tout comme d'autres domaines (château d'Eclépens).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 2, 91-97; 6, 93-101
  • MAH NE, 1, 1955, 378-382
  • L. Bergeron, Banquiers, négociants, manufacturiers parisiens du Directoire à l'Empire, 1978, 167-189
  • Le Refuge huguenot en Suisse, cat. expo. Lausanne, 1985, 138-140