de fr it

Huguenin

Diminutif du prénom Hugues, ce patronyme, souvent doublé d'un autre nom (matronyme, toponyme, prénom, surnom), est porté dès le XVe s. par plusieurs familles neuchâteloises originaires du Locle, de La Chaux-de-Fonds, de La Brévine, de La Chaux-du-Milieu, de Coffrane ou des Verrières. Pas moins de vingt branches sont à distinguer, parmi lesquelles les H.-Benjamin, H.-Bergenat, H.-d'Hostaux ou Dothaux ou Dezot, H.-Dumittan, H.-Elie, H.-Jacot, H.-Lenoir, H.-Richard, H.-Tenet ou Thenet, H.-Virchaux, H.-Vuillemin. La branche la plus importante semble être celle du Locle, issue d'Othenin, attesté en 1463, qui eut quatre fils: Othenin, Jehan, Huguenin et Jaquet, reçus bourgeois de Valangin en 1502. Certains H. se sont illustrés dans les carrières ecclésiastique et politique, ainsi David, pasteur de 1641 à 1674, aumônier d'un régiment suisse au service de Hollande, Claude-François (1657-1720), conseiller d'Etat dès 1709, David (✝︎1766), conseiller et chancelier d'Etat en 1750, Eugène (1814-1893), révolutionnaire de 1848, président du Grand Conseil et juge de paix, et Lucien (->). D'autres membres de la famille se sont distingués dans l'industrie horlogère, tels Louis-Frédéric (1713-1758), horloger du roi de Prusse, David-Guillaume (->) et Fritz (->); Fritz (->) et Albert donnent naissance à une dynastie de médailleurs. La famille compte aussi des artistes: Fritz H.-Lassauguette (1842-1926) et son fils Paul H.-Virchaux (1870-1919), tous deux peintres et dessinateurs, Oscar (->), Adèle H.-Vuillemin, dite T. Combe, Charles H.-Dumittan (1870-1939), violoniste, compositeur, chef de chœur, spécialiste de musique religieuse protestante, et André H.-Dumittan (1888-1975), sculpteur. Il faut également citer Jean-Jacques (->), Edouard, dit H. Pacha (->), Bélisaire H.-Dumittan (1876-1940), professeur de médecine vétérinaire à l'université de Berne, et Elisabeth (->). De nombreux H. ont émigré et fait souche aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et en Angleterre.

Sources et bibliographie

  • P.-A. Borel, «Famille Huguenin-Virchaux», in ASSEG, 1998, 103-112
  • X. Pasche, Chroniques et armoiries Huguenin collectées et armoiries d'alliance Gilliéron, 2000