de fr it

deRougemont

Famille originaire de Provence (VD), établie à Saint-Aubin-Sauges, Neuchâtel, Berne et Morat selon les branches. La famille est issue de Mermier, cité à Provence en 1363. Son petit-fils, Petri, mentionné en 1423, s'établit à Saint-Aubin comme vigneron. Ses descendants compteront de nombreux pasteurs à la Réforme. En plus de l'administration de leurs domaines agricoles et viticoles, les R. occupent des charges publiques. Jonas, reçu bourgeois de Neuchâtel en 1550, est à l'origine d'une branche, anoblie en 1683, qui s'éteint à la mort de Frédéric (1647-1705), membre des Quatre-Ministraux. Issus d'une autre souche, Jean (1643-1702) est reçu bourgeois de Neuchâtel en 1695 et son fils François Antoine (->) refuse à plusieurs reprises d'être anobli pour empêcher ses enfants de se détourner du commerce. Celui-ci est à l'origine de deux lignées, descendant de ses fils. La première, dite française, est issue de Jean-Jacques (1705-1762). Ancêtre d'une dynastie de banquiers parisiens importants, celui-ci s'appuie sur une nébuleuse familiale à Londres (Josué, 1709-1769), à Berne (maison Rougemont et Cartier fondée dans la première moitié du XVIIIe s.) et dans la principauté de Neuchâtel grâce aux hautes fonctions tenues par les membres de la famille (notamment quatre conseillers d'Etat au XVIIIe s.). De ses fils Louis (->) et Denis (->) sont issus les rameaux du Tertre, dont une partie s'établit aux Etats-Unis, et de Löwenberg, du nom de la propriété acquise près de Morat. Denis, qui reçoit en 1784 une reconnaissance de noblesse pour tous les descendants de François Antoine, son grand-père, est aussi bourgeois de Berne en 1825. La seconde, fondée par François Antoine (1713-1788), comporte une branche anglaise (Jean Henri, 1757-1805) et une autre dite de Saint-Aubin et Neuchâtel, dont Georges (->) est l'ancêtre. Ses descendants sont des intellectuels, comme Denis (->), professeurs et pasteurs, tel Frédéric (->).

Sources et bibliographie

  • APriv, Neuchâtel
  • Généal., fonds Maurice Aubert, AEN
  • J. et P.-A. Borel, «Famille de Rougemont, originaire de Saint-Aubin-Sauges, Neuchâtel, Noiraigue, Travers et Buttes», in ASSEG, 2004, 77-93
  • F. Jequier, «Industriels, négociants et banquiers neuchâtelois», in Grandes heures des banquiers suisses, 1986, 125-140
  • D. et Y. de Rougemont, La famille Rougemont de Saint-Aubin et Neuchâtel, 2012
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF