de fr it

dePierre

Famille bourgeoise de Neuchâtel (XVIe s.), originaire de Vercel en Franche-Comté. Lignée d'artisans au XVIe s., puis de négociants, elle donna plusieurs magistrats à la ville dès le XVIIe s., et fournit quatre conseillers d'Etat (XVIIIe et XIXe s.), dont Jean Frédéric de Pierre et Charles Louis de Pierre. Jean-Henri (1655-1733) fut l'un des douze juges du tribunal des Trois-Etats qui attribua la principauté de Neuchâtel au roi de Prusse (1707). La famille fut anoblie par le roi Frédéric-Guillaume Ier en 1729. Alliés notamment aux familles Pury, Merveilleux et Chambrier, les P. s'éteignirent en 1899. Une partie de la famille retourna en Franche-Comté à l'époque de la Réforme et s'éteignit au XVIIIe s.

Sources et bibliographie

  • E. Quartier-la-Tente, Les familles bourgeoises de Neuchâtel, 1903, 96-99
  • Almanach généal. suisse, 1, 398-399; 6, 518-519
  • P.-A. et J. Borel, Livre de raison et chronique de famille, cah. 11, 22001, 1-8
En bref
Variante(s)
Depierre