de fr it

AbrahamGirardet

Autoportrait vers 1800, gravé au burin par Pierre-Michel Adam (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).
Autoportrait vers 1800, gravé au burin par Pierre-Michel Adam (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).

30.11.1764 au Locle, 2.1.1823 à Paris, prot., du Locle. Fils de Samuel, libraire-éditeur, et de Marie-Anne Bourquin. Frère d'Abram-Louis (->), d'Alexandre (->) et de Charles Samuel (->). Marie-Françoise Camille Joly, Française. Dès 1783, G. séjourne à Paris, où il étudie le dessin et la gravure avec Bénédict Alphonse Nicollet. A la Révolution, il publie des planches sur les événements. De 1792 à 1794, il est d'abord à Neuchâtel, où il enseigne le dessin, puis il entreprend un voyage en Italie. De retour à Paris en 1795, G. collabore par des gravures, jusqu'en 1817, aux Tableaux historiques de la Révolution française. En 1806, il grave au burin La Transfiguration d'après Raphaël, son chef-d'œuvre, qui lui vaut un accessit aux prix décennaux. Médaillé aux Salons de Paris de 1806 et 1808. G. consacre les dernières années de sa vie à enseigner le dessin à la Manufacture des Gobelins.

Sources et bibliographie

  • M. Boy de la Tour, La gravure neuchâteloise, 1928
  • R. Burnand, Les Girardet au Locle et dans le monde, 1957
  • Biogr.NE, 1, 110-122
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.11.1764 ✝︎ 2.1.1823