de fr it

MaxGirardet

1.7.1857 à Brienz, 4.5.1927 à Neuchâtel, prot., du Locle. Fils d'Edouard (->). Petit-fils de Charles Samuel (->), frère de Léopold-Henri (->). 1) Caroline Hartmeier, 2) Elise Spycher. G. étudie la gravure avec son père à Paris, puis travaille pour plusieurs éditeurs, dont Goupil. Vers 1880, il invente la thermogravure d'où dérive l'héliogravure. Directeur d'un atelier d'impression à Berne (dès 1882), il illustre des revues, édite des ouvrages, dont L'Art moderne (1896), imprime la carte Dufour et celle en trois couleurs au 1 : 250 000. Diplômé à Zurich (1883) et médaillé d'or à Genève (1896), G. est à plusieurs reprises président de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses (SPSAS) et membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1900-1902). Commissaire des expositions nationales suisses des beaux-arts de Vevey (1901) et de Lausanne (1904).

Sources et bibliographie

  • M. Boy de la Tour, La gravure neuchâteloise, 1928
  • R. Burnand, Les Girardet au Locle et dans le monde, 1957
  • J.-P. Jelmini et al., L'art neuchâtelois, 1992
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.7.1857 ✝︎ 4.5.1927