de fr it

CharlesGiron

2.4.1850 à Genève, 9.6.1914 à Genthod, prot., de Bernex. Fils d'Antoine-Alexandre, rentier, et de Marie Henriod. Jeanne Antoinette Forget, fille de Louis Ferdinand, négociant et propriétaire du château Banquet à Sécheron. Après un apprentissage inachevé d'émailleur, G. fréquente l'atelier de François Diday et les classes de Barthélemy Menn à Genève, avant de passer, en 1872, dans l'atelier d'Alexandre Cabanel à Paris. Peintre de paysages et de portraits (considéré comme "le plus parisien des peintres genevois") et critique (défenseur de Ferdinand Hodler), il est très recherché par la haute société internationale pour ses portraits élégants. G. expose dès 1876 au Salon de Paris et reçoit la Légion d'honneur (1888) ainsi que de nombreuses autres distinctions européennes, dont cinq médailles d'or. Après avoir été actif à Paris et à Cannes, il retourne à Genève en 1896. Auteur de la peinture murale qui décore la salle du Conseil national (1901) et membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1898-1900, 1903-1905, 1909-1912).

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUG
  • C.J. Villa, Charles Giron, mém. lic. Genève, 1997 (avec liste des œuvres)
  • DBAS, 409
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.4.1850 ✝︎ 9.6.1914

Suggestion de citation

Boissonnas, Lucien: "Giron, Charles", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.09.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022414/2005-09-09/, consulté le 01.12.2020.