de fr it

FranzHegi

16.4.1774 à Lausanne, 14.3.1850 à Zurich, de Zurich. Fils de Johann le Vieux, orfèvre, joaillier, graveur et chalcographe, et d'Eléonore Verdeil. Neveu de François Verdeil. 1821 Magdalena H., sa cousine. En 1780, la famille déménagea à Zurich. Dès 1790, H. apprit la technique de l'aquatinte chez Matthias Pfenninger. Il travailla chez Peter Birmann à Bâle en 1796, revint à Zurich en 1802. Sa première eau-forte (1804) illustre les "étrennes" de la société des barbiers-chirurgiens Zum Schwarzen Garten dont il était membre. H. fut aussi membre d'honneur de la société d'histoire de Zurich pour laquelle il créa des planches destinées à ses publications. Capitaine d'artillerie, il développa un instrument à miroir pour les relevés topographiques militaires et dessina la nouvelle pièce d'artillerie fédérale. Avec ses illustrations pour des "étrennes", des almanachs et des œuvres littéraires, H. compte parmi les graveurs sur cuivre les plus connus de Suisse.

Sources et bibliographie

  • H. Appenzeller, Der Kupferstecher Franz Hegi von Zürich 1774-1850, 1906 (reprint 1979)
  • DBAS, 470-471
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.4.1774 ✝︎ 14.3.1850

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Hegi, Franz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022435/2007-11-29/, consulté le 04.12.2020.