de fr it

HansHinterreiter

28.1.1902 à Winterthour, 15.9.1989 à Santa Eulalia del Rio (Ibiza), de Winterthour. Fils de Johann, tailleur. 1) 1929 Mina Sahn, 2) 1963 Hanna Marie Elisabeth Ingeborg Bartels. Etudes de mathématiques à Zurich (1920), vite abandonnées pour des études d'architecture à l'EPF (diplôme en 1925). Parallèlement à ses études, H. s'occupa d'histoire de l'art et prit des leçons de piano et de peinture. Voyage en Italie (1922-1924). Stages dans divers bureaux d'architecture. Il vécut de 1929 à 1935 à Seelisberg, où il peignit des paysages. Intéressé par la théorie des couleurs de Wilhelm Ostwald, il se tourna vers la peinture concrète. Revenu en Suisse après avoir séjourné en Espagne de 1934 à 1936, il rencontra Max Bill et son cercle en 1938, puis déménagea à Ibiza en 1939. Il exposa à Zurich en 1942 et 1947 avec le groupe Allianz. Après son essai Geometrische Schönheit (1958), il publia d'autres écrits théoriques, dont Die Kunst der reinen Form (1978). Pour assurer sa subsistance, il réalisa des projets de maisons de vacances. A partir de calculs mathématiques, H. dessina des motifs géométriques en différentes combinaisons de couleurs. La Fondation Hans Hinterreiter fut créée à Vaduz en 1985.

Sources et bibliographie

  • H.J. Albrecht, R. Koella, Hans Hinterreiter, 1982
  • DBAS, 489-490
  • Hans Hinterreiter, cat.expo. Studen, 1999
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.1.1902 ✝︎ 15.9.1989

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Hinterreiter, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022440/2007-12-18/, consulté le 28.11.2020.