de fr it

HermannHuber

13.9.1888 à Wiedikon (auj. comm. Zurich), 9.12.1967 à Hirzel, de Zurich. Fils de Hermann, employé de chemins de fer. 1914 Eveline Marie Luise Griesebach. Ecole des arts appliqués de Zurich (1904-1905). H. se lia d'amitié avec Otto Meyer-Amden et Kündig, son futur beau-frère. Il résida à Düsseldorf, Berlin et Munich (1906-1907), puis à Rome (1908-1909). Membre fondateur du groupe artistique Der Moderne Bund (1910). Avec le père Willibrod (Jan Verkade), il collabora aux peintures murales de l'abbaye bénédictine de la Dormition, sur le mont Sion à Jérusalem (1910-1911). Il séjourna à Alger et Paris (1911-1912), où il rencontra Wilhelm Gimmi, puis à Amden avec Meyer-Amden (1912-1913). H. remporta le premier prix du concours pour la décoration de la salle du sénat de l'université de Zurich (1913). Il fit la connaissance de Walter Gropius et Vassily Kandinsky à Weimar (1922). Outre des huiles et des eaux-fortes, H. réalisa aussi des fresques, notamment au siège zurichois de la Banque nationale suisse (1923) et à la maison paroissiale de Zurich-Wiedikon (1925). Après avoir vécu à Schooren (comm. Kilchberg ZH, 1925-1933), avec des séjours à Berlin (1927-1928), il se retira à Sihlbrugg (1933).

Sources et bibliographie

  • Inst. suisse pour l'étude de l'art, Zurich (notamment correspondance avec Reinhold Kündig)
  • Hermann Huber, 1888-1967, cat. expo. Aarau, 1979
  • DBAS, 511
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.9.1888 ✝︎ 9.12.1967

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Huber, Hermann", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.09.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022452/2009-09-03/, consulté le 28.10.2020.