de fr it

Joseph AntonKoch

Portrait vers 1823. Dessin au crayon et aquarelle par Hieronymus Hess (Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett; photographie Martin Bühler).
Portrait vers 1823. Dessin au crayon et aquarelle par Hieronymus Hess (Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett; photographie Martin Bühler). […]

27.7.1768 à Obergiblen (Tyrol), 12.1.1839 à Rome, probablement cath., du Tyrol. Fils de Joseph, paysan. 1806 Cassandra Rinaldi, d'Olevano Romano (Latium). Formation de sculpteur et de peintre. A Bâle en 1792, l'année suivante à Berne, Neuchâtel et tour dans les Alpes bernoises, voyage à pied en Italie à la fin de 1794. K. s'établit à Rome en 1795, sauf pour quelques années (1812-1815 à Vienne). Il y fut le chef de file des Allemands, l'un des fondateurs de la bibliothèque allemande (1821), et peignit les fresques sur Dante à la villa Massimo (1825-1828). K. est considéré comme le rénovateur de la peinture alpestre européenne spiritualiste. Ses paysages de montagne d'un classicisme héroïque (notamment Les chutes de Schmadribach, 1820-1821) eurent une influence considérable sur la peinture suisse.

Sources et bibliographie

  • Ch. von Holst, Joseph Anton Koch, 1768-1839, cat. expo. Stuttgart, 1989
  • DBAS, 582-583
  • B. Hofmann, Joseph Anton Koch, 2004
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.7.1768 ✝︎ 12.1.1839