de fr it

MiloMartin

6.2.1893 (Emile-Albert-David) à Morges, 26.7.1970 à Lausanne, prot., de Sainte-Croix, bourgeois d'honneur de Morges (1968). Fils d'Emile, graveur, et de Renée-Caroline Marguerat. 1921 Germaine Odot (->). M. étudia la sculpture à Genève et en Italie, où il s'enthousiasma pour la perfection formelle classique. Responsable de la sculpture décorative au Tribunal fédéral, il conserva son atelier du parc Mon-Repos à Lausanne. Ses naïades, éphèbes ou messagers des dieux aux lignes claires et limpides évoquent un paganisme intemporel, culminant avec Aurore (Lausanne, 1957). L'œuvre de M. est abondant (terres cuites, médailles, bustes dont celui de Pierre de Coubertin). Membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1931-1935), M. obtint de nombreuses commandes publiques et marqua la sculpture romande de l'entre-deux-guerres.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 683
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.2.1893 ✝︎ 26.7.1970

Suggestion de citation

Bauhofer, Sylvain: "Martin, Milo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.12.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022511/2009-12-15/, consulté le 29.11.2020.