de fr it

Heinrich RudolfMeili

13.3.1827 à Binningen, 23.8.1882 à Binningen, prot., de Stallikon. Fils de Heinrich et de Katharina Rufer. 1853 Katharina Brüderlin, née Riggenbach, fille de Johann Jakob. Apprentissage de sculpteur sur bois à Arlesheim et Fribourg et, pendant une courte période, beaux-arts à Munich avec Ludwig Michael von Schwanthaler. Après la mort de celui-ci en 1848 M. revint à Binningen. Dès le début des années 1860, M. enseigna à l'école de dessin de Bâle. Il réalisa de nombreuses sculptures décoratives, comme les groupes monumentaux Commerce et Industrie pour la gare centrale de Bâle (1863, détruite par la suite) ou les masques de la Banque de Bâle (vers 1858). Il sculpta aussi un monument funéraire pour les enfants d'Hellikon, ensevelis lors d'un accident, ainsi que des bustes, d'un solide classicisme, comme celui de Johann Caspar von Orelli en 1852 à l'aula de l'Ecole polytechnique de Zurich. Parmi les œuvres de M. s'inspirant d'autrui, citons notamment une statue de sainte Elisabeth de Hongrie sculptée pour une fontaine de Bâle (1861-1863), d'après un tableau de Hans Holbein l'Ancien.

Sources et bibliographie

  • SKL, 2, 352
  • J. Gantner, A. Reinle, Kunstgeschichte der Schweiz, 4, 1962
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.3.1827 ✝︎ 23.8.1882