de fr it

Max Rudolf vonMühlenen

10.2.1903 à Berne, 20.10.1971 à Berne, de Berne. Fils d'Andreas Eduard, architecte, et de Lisette Galli. 1939 Käthe Aeschbacher, fille de Robert. Ecole des arts et métiers de Berne, école des arts appliqués de Zurich (1922-1923). En 1924, M. s'installa à Paris, où il prit des cours à l'académie Julian et chez André Lhote. En 1931, il fonda dans le midi de la France le groupe avant-gardiste Der Schritt weiter avec Tonio Ciolina, Albert Lindegger (Lindi) et Hans Seiler. De retour à Berne en 1939, il ouvrit en 1940 une école de peinture (incorporée à l'école des arts appliqués de la ville en 1964), où il enseigna jusqu'à sa mort. Membre de la Commission fédérale des beaux-arts (1957-1964). Après avoir travaillé le paysage, M. se tourna peu à peu vers l'abstraction, produisant des toiles privilégiant tantôt la ligne, tantôt l'expressionnisme de la couleur . Son œuvre comprend aussi des vitraux, des fresques et des graffiti. Prix artistique de la Ville de Berne en 1942, 1947 et 1948.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 751
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.2.1903 ✝︎ 20.10.1971

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Mühlenen, Max Rudolf von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.01.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022538/2009-01-14/, consulté le 06.03.2021.