de fr it

Johann AugustNahl

22.8.1710 à Berlin, 22.10.1781 à Kassel, prot., du Brandebourg-Ansbach, de Chardonney-sur-Morges (1746). Fils de Johann Samuel, sculpteur, et d'Eva Maria Borsch. 1736 Anna Maria Gütig. Formé par son père, N. effectua des voyages d'études en France et en Italie avant d'être nommé sculpteur de la cour à Berlin (1741). Il vint à Berne en 1746 et acheta le domaine de Tannen à Reichenbach (comm. Zollikofen). Les œuvres majeures de cette période comprennent le monument funéraire de Beat Ludwig May à Thoune (1747) et ceux de Jérôme d'Erlach (1751) et de Maria Magdalena Langhans (1753) à Hindelbank. Ce dernier montre une mère et son enfant, qui à l'appel des trompettes de la résurrection, émergent du couvercle fendu d'un sarcophage en grès. Il fit connaître N. dans toute l'Europe. Sa simplicité dramatique impressionna Wieland et Goethe; elle émut toute une génération de voyageurs amateurs d'art, comme en témoignent de nombreuses descriptions et reproductions. Appelé à Kassel en 1755, N. y enseigna dès 1767 à la nouvelle académie (directeur de la la section de sculpture en 1777).

Sources et bibliographie

  • DBAS, 775
  • M. Flury-Rova, «Symbol der Ewigkeit», in Kunst und Stein, 48, 2003, no 4, 6-12
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.8.1710 ✝︎ 22.10.1781