de fr it

Hans JakobNüscheler

25.12.1583 à Zurich, 26.1.1654 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Heinrich, peintre verrier. 1) 1613 Margaretha Usteri, 2) 1629 Elisabeth Hochholzer. Apprentissage chez son père, avec son frère Christoph. Maîtrise (1612). Les deux frères entrèrent dans la corporation de la Mésange pour pouvoir exercer leur métier de peintre verrier et de peintre en bâtiment. Prévôt de sa corporation (1642-1644) et bailli d'Embrach (dès 1644). Après sa nomination à cette fonction, il céda probablement son atelier à son fils et élève Hans Jakob. Selon des sources écrites, pas moins de 180 vitraux armoriés commandés par le Conseil de Zurich furent réalisés dans son atelier entre 1636 et 1644. On a conservé trois de ses vitraux signés et on lui attribue en outre plusieurs vitraux armoriés destinés à des particuliers ou à des sociétés à Saint-Gall, Appenzell et Winterthour. Comme son père, N. s'inspira des travaux de Christoph Murer, notamment des gravures de son livre d'emblèmes (1622).

Sources et bibliographie

  • DBAS, 2, 785-787
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 25.12.1583 ✝︎ 26.1.1654

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Nüscheler, Hans Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.09.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022554/2010-09-14/, consulté le 23.11.2020.