de fr it

Hans JakobOeri

16.12.1782 à Kyburg, 24.2.1868 à Zurich, protestant, de Zurich. Fils de Hans Georg, pasteur, et de Cleophea von Meiss. Célibataire. Apprentissage chez le peintre paysagiste Johann Kaspar Kuster (1800). Hans Jakob Oeri participa dès 1802 aux expositions locales organisées à Zurich. Entre 1803 et 1807, il séjourna à Paris avec David Sulzer et travailla dans l'atelier de Jacques-Louis David. En 1809, il se rendit à Moscou avec Jakob Christoph Miville; il y œuvra comme enseignant et portraitiste. En raison de la campagne de Russie de Napoléon, il quitta Moscou en 1812 pour se réfugier à Lübeck; il perdit alors de nombreuses études pour des tableaux. De retour à Zurich en 1819, il fut lithographe pour les éditions d'art bâloises Birmann & Fils, ainsi que pour Johann Velten, commerçant d'art de la cour à Karlsruhe. Par la suite, il se rendit à Dresde, Francfort-sur-le-Main et Kassel. Hans Jakob Oeri réalisa des portraits, des lithographies de grand format d'après Hans Holbein le Jeune, Raphaël ou Fra Bartolomeo; il dessina et peignit à l'aquarelle des scènes historiques, ainsi que des études de costumes traditionnels de tous les siècles de l'ère chrétienne.

Sources et bibliographie

  • Dictionnaire biographique de l'art suisse, 1998, 793-794
  • V. von Fellenberg, «Von Minister Markov zur Muse Aleksandr Puškins», in Von Zürich nach Kamtschatka, éd. E. Maeder, P. Niederhäuser, 2008, 117-137
  • V. von Fellenberg, Grenzüberschreitungen und Akademiefiasko: Hans Jakob Oeri und das Schweizer Kunstschaffen im 19. Jahrhundert, 2017
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.12.1782 ✝︎ 24.2.1868