de fr it

Johann JakobRöttinger

24.3.1817 à Nuremberg, 29.1.1877 à Zurich, prot., de Zurich (1863). Fils de Konrad, maître épinglier de Nuremberg, et de Susanna Helena Zeitler. 1848 Verena Fehr, d'Ossingen. Formé comme peintre verrier à Nuremberg, R. y devint l'assistant de Franz Josef Sauterleute, peintre sur verre et sur porcelaine. Après 1840, il fut engagé à Zurich par le peintre verrier Johann Andreas Hirnschrot, aussi de Nuremberg, dont il reprit l'atelier après sa mort en 1845. R. créa de nouveaux vitraux, notamment pour la cathédrale de Bâle, le Grossmünster de Zurich, l'église Saint-Laurent de Saint-Gall, ainsi que pour les temples d'Ossingen, Utzenstorf, Wädenswil et Pieterlen, inspirés par les modèles très colorés et figuratifs de l'atelier royal de peinture sur verre de Munich. R. restaura également des vitraux médiévaux en Suisse.

Sources et bibliographie

  • APriv Röttinger, Zurich
  • DBAS, 887-888
  • E.-M. Scheiwiller-Lorber, Gebrannte Glasmalereien in jeder Manier. Neue Glasmalkunst des 19. Jahrhunderts im Werk Johann Jakob Röttingers, mém. lic. Zurich, 2007
  • E.-M. Scheiwiller-Lorber, "...gemäss den Regeln und Gesetzen der Ästhetik und der christlichen Kunst...": Johann Jakob Röttinger: Ein Glasmalerpionier im Dienste des Historismus, 2014
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.3.1817 ✝︎ 29.1.1877