de fr it

Johann JakobSchalch

Portrait gravé par Johann Rudolf Schellenberg dans le volume IV de l'ouvrage de Johann Caspar Füssli Geschichte der besten Künstler in der Schweitz, publié à Zurich en 1774 chez Orell, Gessner, Füssli & Comp. (Bibliothèque nationale suisse).
Portrait gravé par Johann Rudolf Schellenberg dans le volume IV de l'ouvrage de Johann Caspar Füssli Geschichte der besten Künstler in der Schweitz, publié à Zurich en 1774 chez Orell, Gessner, Füssli & Comp. (Bibliothèque nationale suisse).

23.1.1723 à Schaffhouse, 21.8.1789 à Schaffhouse, prot., de Schaffhouse. Fils d'Emanuel, aubergiste, et de Dorothea Speissegger. Maria Oechslin, fille de Johann Martin, fabricant de poudre. Formation de peintre chez le portraitiste Johann Ulrich Schnetzler à Schaffhouse et chez le peintre animalier Karl Wilhelm de Hamilton à Augsbourg. S. s'établit à Londres en 1754, puis à La Haye en 1763. Il travailla principalement pour une clientèle aristocratique dont les goûts se reflétaient dans les sujets de ses tableaux: portraits de cavaliers, scènes de chasse, dressage de chevaux, paysages avec animaux. Après son retour à Schaffhouse en 1773, S. peignit de nombreuses vues des chutes du Rhin, qui connurent une large diffusion grâce aux techniques d'impression.

Sources et bibliographie

  • B. Schnetzler, «Johann Jakob Schalch», in SchBeitr., 58, 1981, 266-268
  • DBAS, 924-925
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 23.1.1723 ✝︎ 21.8.1789

Suggestion de citation

Rutishauser, Werner: "Schalch, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.04.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022618/2011-04-27/, consulté le 28.09.2021.