de fr it

Franz CarlStauder

vers 1660/1664, 25.11.1714 à Soleure, cath. Fils de Johann Jacob, peintre et sculpteur. 1) Salomea Schmid, 2) Esther Kündig, 3) Maria Barbara Mathis. Apprentissage sans doute auprès de son père qui quitta probablement la Suisse pour s'établir à Ochsenhausen (Haute-Souabe) vers 1676. Attesté à Constance dès 1686, S. servit dans l'armée, puis déserta, avant de s'installer à Oberwil, dans l'évêché de Bâle, au début des années 1690. Il travailla en 1691 à l'abbaye de Saint-Urbain et dans l'église de pèlerinage de Birnau, au bord du lac de Constance. Dès 1701, il vécut à Soleure, séjournant régulièrement à Salem et Überlingen. S. peignit notamment le retable du maître-autel de l'église des jésuites de Soleure (1703) et ceux des autels latéraux de l'abbatiale de Rheinau (1709). Les retables qu'il réalisa en Suisse figurent parmi les chefs-d'œuvre du genre vers 1700.

Sources et bibliographie

  • Th. Onken, Der Konstanzer Barockmaler Jacob Carl Stauder, 1694-1756, 1972
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1660/1664 ✝︎ 25.11.1714

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Stauder, Franz Carl", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022654/2012-11-07/, consulté le 01.08.2021.